Critique: Sorority Row

Réalisateur : Stewart Hendler
Scénaristes : Josh Stolberg, Pete Goldfinger et Mark Rosman
Musique :
Lucian Piane
Production : Karz Entertainment
Distribution : Les Films Séville
Pays : États-Unis
Année
: 2009
Date de sortie DVD et Blu-ray : 23 février 2010
Durée
: 101 minutes

Acteurs : Briana Evigan, Rumer Willis, Leah Pipes, Jamie Chung

Violence
Horreur

Site Officiel | Bande-annonce

Chers lecteurs, je vais être honnête avec vous, vous n’auriez pas pu trouver pire critique pour vous donner ses impressions sur SORORITY ROW. Ce remake du film THE HOUSE ON SORORITY ROW (1983) aurait tout aussi bien pu prendre l’affiche à la fin des années 90. Et devinez quoi, j’ai détesté la vague de «slashers modernes» ayant sévit à cette époque du cinéma d’horreur (oui, y compris SCREAM!). Pourtant, à toutes les fois que j’en visionne un, je suis d’attaque pour une fiesta de meurtres originaux et sanglants. Rien à faire, mon party à moi ne lève jamais!

C’est dommage puisque dans SORORITY ROW, ça fête plutôt fort. Les sœurs d’une fraternité jouent un vilain tour à un garçon infidèle lors d’une soirée bien arrosée. La blague tourne au cauchemar lorsque l’une d’entre elles est accidentellement tuée, dans la confusion. Rapidement, les sœurs choisiront de dissimuler son corps, ni vues, ni connues. Comme la tradition le veut, ces dernières seront ensuite traquées par un tueur non identifié et disparaîtront une à une.

SORORITY n’est tout de même pas le désastre auquel je m’attendais. Bien que le scénario du film soit des plus routiniers, il a tout de même le mérite de nous proposer quelques meurtres originaux. Faut voir pour le coup de la bouteille de vin enfoncée et cassée dans la gorge d’une pauvre étudiante, ainsi qu’un ou deux autres trucs pas mal. Durant ces scènes, on réussit à élever un tantinet le niveau de tension, plutôt absent dans le reste de la production. Dommage que cette montée soit instantanément rompue par le manque d’originalité des séquences. Effectivement, on arrive à deviner avec précision l’endroit et le moment où monsieur le tueur se montrera le bout du nez, tellement on a l’habitude de ce genre de recette. Paresseux et ennuyant.

Les dialogues nous proposent une brochette de punch lines plus ou moins réussies, caractéristique du langage ado à la cool (ou d’une comédie à la CLUELESS ou MEAN GIRLS?). On ne s’attendait pas non plus à un développement au niveau des personnages, mais celles-ci ressortent beaucoup moins stéréotypées que ce à quoi on pourrait s’attendre dans le genre. Heureusement, nos filles ne sont pas aussi nunuches qu’elles en ont l’air, mais si seulement on pouvait en dire autant du meurtrier! Lors du dénouement final, j’ai été sidéré en apprenant l’identité du tueur et ses motivations… Sidéré par l’illogisme de l’ensemble.

Le vrai problème, c’est que SORORITY ne s’adressait pas vraiment à moi, mais plutôt à un public adolescent qui, premièrement, n’était pas présent (ou du moins en âge) lors de la période de slashers qu’a connu les années 90 et qui, deuxièmement, se sentirait peut-être plus interpellé par l’atmosphère de beuverie juvénile perpétuelle qu’on nous propose ici. À la limite, on pourrait même se demander si le film est viable hors des États-Unis, tellement cette culture des maisons de fraternité ne représente pas beaucoup dans une société comme la nôtre. Pour moi, du moins, ça demeure du domaine de la science-fiction.

Au final, on est diverti, mais comme après une grosse brosse, le lendemain, on ne se rappelle plus vraiment.



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

A propos

5 Commentaires

  1. Zabou dit :

    Un petit Slasher avec un gros air de Souviens toi l’été dernier qui pourtant sait convaincre. On a un joli lot d’actrice assez persuasives avec un doublage pas si mal. L’intrigue se déroule dans la première demie heure comme le film de Kevin Williamson et peut donc de ce fait faire sourire mais la mise en scène est assez efficace pour qu’on s’y attarde. Passé cette mise en place le film souffre de quelques longueurs mais sait séduire de par ses meurtres très bien mis en scène avec une belle originalité et une arme du crime sympathique!
    La réalisation est plutôt soignée et participe grandement aux différents effets de suspense du film. On retrouve de nombreux clichés spécifiques aux films de genre et on en vient à se demander ce que serait un film dans téléphone portable et miroir dans les salles de bain!
    La fin est intéressante notamment dans la découverte du tueur que je n’avais pas vu venir, quant au petit twist final il n’est pas nécessaire…Ce Soeurs de sang offre en tout cas un très bon divertissement et a de petits atouts…

  2. MartinB dit :

    Je suis d’accord pour le fait de dire que Sorority Row est un très bon divertissement. Je n’ai pas été déçu.

  3. MartinB dit :

    Je rajoute aussi que les jolies femmes aident beaucoup à mon opinion loll

  4. @MartinB

    Bon ok, je vais p-e le regarder, finalement!

  5. dydy-2306 dit :

    Excellent divertissement !! Enfin un slasher qui respecte les règles du genre mais n’hésite pas à innover quand il le faut… Indispensable pour les fans de slasher !

Ajouter un commentaire