Musique : Unexpect – Fables of the Sleepless Empire

UNEXPECT
FABLES OF THE SLEEPLESS EMPIRE
Indépendant

Sortie : 31 mai 2011

Site officiel

Pratiquement inclassable tant il tire dans tous les sens, le groupe montréalais UNEXPECT nous revient en force avec Fables of the Sleeples Empire. Composée de 6 musiciens accomplis (violoniste, bassiste, deux guitaristes/chanteurs, batteur et une chanteuse), la troupe nous transporte dans un périple musical délirant, stimulant ainsi notre ouïe sans répit pendant près d’une heure.

Si vous n’êtes pas familier avec UNEXPECT, permettez-moi de vous renseigner brièvement sur le collectif qu’on associe d’emblée à la scène métal, mais qui ne se contente pas d’en rester là. En fait, presque tous les styles musicaux sont abordés. On retrouve l’influence du rock progressif, de la musique classique, orchestrale et contemporaine, mais aussi du jazz, de l’électro, du noise et de l’expérimental. Je pourrais poursuivre la liste, mais je crois que cela vous situe un peu sur le mélange explosif que livre le groupe.

Au premier abord, Fables of the Sleeples Empire peut sembler intense et hyper chargé, mais le tout se tient étonnamment fort bien. Au fil des écoutes, l’architecture des pièces devient cohérente, et on saisit beaucoup plus clairement la qualité des structures et des arrangements. C’est qu’il y en a, des couches d’instruments et de voix sur les 11 titres de ce disque! Il est donc préférable d’éviter de faire jouer en musique de fond, car pour une expérience complète cet album exigera toute votre attention.

Atmosphérique, brutal, mélodique, dissonant, théâtral, planant et éclaté, UNEXPECT nous permet de vivre une panoplie de sensations et d’émotions. La chanteuse Leïlindel séduit par son lyrisme et glace le sang par ses cris gutturaux, souvent entremêlés aux voix des guitaristes. L’apport du violoniste (Borboën) contribue à la richesse sonore du groupe. L’inventivité de ses partitions est d’ailleurs peu banale. La basse à 9 cordes est également un élément inusité difficile à ignorer. Le tout est complété par des claviers permettant d’ajouter piano et séquenceurs au besoin. Les pièces Orange Vigilantes, Mechanical Phoenix, Unfed Pendulum ainsi que les trois dernières pistes figurent parmi les moments remarquables de cet opus éloquent.

Fables of the Sleepless Empire est l’une des meilleures parutions de la scène métal cette année.



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

A propos

Fondateur et rédacteur en chef du Sinistre Magazine. Critique et blogueur cinéma pour Voir et Ztele. Critique musical pour Bande à part et Boulevard Brutal. Ex-musicen métalcoolique.

2 Commentaires

  1. Martin P dit :

    De l’excellent métal québécois , un must …

  2. Eric dit :

    Tous est résumé dans ces quelques lignes. « Terrorisme musical » comme l’a annoncé le groupe, Oui ! tant l’album est unique !
    L’album métal de l’année 2011, Unexpect ne laisse pas d’autre choix…

Ajouter un commentaire